Passer au contenu principal
Finaliste

Slive

Manches antibactériennes pour les soignants, afin de tenir chaud et lutter contre les infections nosocomiales

  • Slive est une manche antibactérienne aidant le soignant et protégeant le patient.

  • Interview d’un Docteur du CHU et processus de recherche et création.

    Interview d’un Docteur du CHU et processus de recherche et création.

  • Les infections nosocomiales obligent les soignants à porter des manches courtes.

  • Les soignants ont froid.

  • Notre solution.

  • Des manches mi-longues chaudes, et confortables.

Ce qu'il fait

Slive apporte chaleur et confort au personnel médical contraint de porter des manches courtes, tout en protégeant les patients à l’aide de tissu antibactérien. Slive permet le nettoyage des avant-bras, et s’intègre au dispositif de blanchisserie des hôpitaux.


Votre source d'inspiration

En discutant avec des amis travaillant à l'hôpital, nous avons découvert les nombreux problèmes auxquels ils font face au quotidien, notamment dans leur lutte contre les infections nosocomiales et ses impacts sur leur confort de travail. La problématique s’est précisée sur le terrain, lors d’une visite au CHU d'Amiens-Picardie où nous avons pu échanger avec le Dr. Boyer et le Dr. Domisse, ainsi que le personnel hospitalier, et l’observer en service. En nous intéressant à leurs tenues, nous avons très vite constaté qu’ils avaient froid, et nous avons été surpris d’apprendre qu’aucun moyen n’était mis à disposition pour régler ce problème.


Comment ça marche

Pour lutter contre les infections nosocomiales, les soignants doivent porter des manches courtes. Les manches longues sont susceptibles de répandre des germes et ils doivent pouvoir laver leurs avant-bras. Cela pose un problème de confort en hiver ou pour les services de nuit, lorsque la température baisse. Les manches Slive s’enfilent sur les bras et permettent de couvrir le soignant de l'épaule jusqu’au bas du coude pour lui tenir chaud, grâce au textile élastique qui s’adapte à la morphologie. Dans l’exercice de ses fonctions, le soignant n’est pas gêné dans ses mouvements et la partie susceptible d’être contaminée est constituée d’un textile anti-bactérien à base de caséine, une protéine de lait, empêchant les germes de s’y accrocher. Slive s’adapte à l’environnement hospitalier, au circuit de blanchisserie et se retire, s'enfile et se plie rapidement. Plusieurs tailles sont disponibles et se distinguent par une bande de couleur en haut de la manche.


Processus de conception

Slive a été pensé pour répondre aux problématiques que nous avons pu discerner lors d’une première analyse de terrain, au CHU d’Amiens-Picardie. Étant donné que les soignants ont froid, ils mettent des sweatshirts, des pulls dont les manches dépassent, ce qui posent des problèmes d’hygiène, ou des surblouses jetables, peu écologiques. Nous avons donc étudié la blouse et les tuniques des soignants, et avons ensuite exploré divers concepts afin de répondre, selon plusieurs angles, aux problèmes d’infections et de confort. Plusieurs sketchs ont été réalisés afin de définir des solutions et des formes et de pouvoir discuter avec le personnel hospitalier. Nous avons effectué une seconde visite au CHU afin de présenter des planches d’idéation au Dr. Boyer, chef du Pôle Urgences, et au Dr. Domisse, chef de Service Urgences Adultes et de recueillir leur retour sur les idées émises. Après avoir sélectionné le concept qui les intéressait le plus, nous avons réalisé un prototype afin de pouvoir valider l’ergonomie et l’usage de la manche. Comme voulu, celle-ci tient chaud, s’enfile et se retire avec facilité, ne glisse absolument pas et n’entrave pas les mouvements.


En quoi est-il différent ?

Slive ne sert pas uniquement à tenir chaud. Nous avons aussi étudié les problèmes d’ergonomie et d’hygiène, et nous avons entamé une recherche poussée sur les matériaux et textiles antibactériens innovants. En effet, les textiles antibactériens utilisés actuellement reposent en majorité sur l’utilisation de nanoparticules d’argents, qui se révèlent problématiques pour l’environnement et la santé humaine. Nous nous sommes donc penchés sur des alternatives, comme le cas des structures textiles développées à base de polypropylène et de caséine. La caséine provient du lait de bovin et est intéressante pour ses propriétés naturelles et antibactériennes efficaces. L’avantage d’utiliser la caséine comme agent antibactérien est double : d’une part l’aspect biosourcé et renouvelable de cette protéine, et d’autre part la valorisation et la récupération du gaspillage des produits laitiers, dont elle est extraite. C’est cette technologie que nous souhaitons utiliser.


Plans pour l'avenir

Slive a pour but d’améliorer le confort du personnel soignant. Pour cela, la prochaine étape est de concevoir des prototypes avec le tissu antibactérien afin de pouvoir tester les manches dans des conditions réelles. Notre objectif principal est de mettre en lumière les conditions de travail du personnel soignant et de montrer que des solutions peuvent voir le jour.


Récompenses


Fin du contenu principal. Revenir en haut du contenu principal.