Passer au contenu principal
Finaliste

InEurope -Manifeste pour des Frontières Solidaires

Service d'accueil et d'orientation pour exilés aux frontières européennes

  • Rendu de l espace d accueil des demandeurs d asile dans un aéroport.

  • Cette vidéo est une description générale du projet et des raisons qui ont conduit à l'idée.

    Cette vidéo est une description générale du projet et des raisons qui ont conduit à l'idée.

  • Blueprint du service pour le service d'accueil et d'orientation InEurope.

  • Dossier d'orientation personnel qui est remis aux demandeurs d'asile lors de l'expérience InEurope.

  • Maquette de la table où se déroule l'entretien et le processus d'orientation personnalisé.

  • Présentation du projet au Global Grad Show 2019 à Dubaï.

Ce qu'il fait

InEurope est un service d'accueil et d'orientation des demandeurs d'asile aux frontières européennes. Déployé aux entrées légales du territoire, ce site a pour but d'anticiper l'intégration tout en offrant un cadre pour une meilleure coopération européenne.


Votre source d'inspiration

L'augmentation des migrations a entraîné une diminution de la coopération européenne et un renforcement des contrôles aux frontières. Alors que nous menons une politique de la sécurité pour surmonter nos peurs, nous nous enfermons dans la « forteresse Europe ». Il ne s'agit pas de résoudre la crise migratoire, mais la crise de nos frontières et de la solidarité. Plutôt que d'accueillir les exilés par la dissuasion et la désinformation, offrons leur un soutien conforme aux conventions internationales. L'idée d'InEurope est le résultat d'un travail de recherche que j'ai mené à l'aéroport Paris CDG avec la Croix-Rouge, sur l'accueil des exilés.


Comment ça marche

InEurope propose un service pour guider et informer les exilés à leur arrivée aux frontières européennes. Installé aux entrées légales (terrestres, aériennes, maritimes), InEurope regrouperait deux entités : les ONG et l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Dans le but général d'informer et de responsabiliser les exilés, InEurope les guide à travers la frontière sociale, culturelle et administrative. Ils sont guidés à travers un processus en cinq étapes qui leur permet de se familiariser avec le pays d'accueil, de découvrir la culture et les valeurs locales, les lieux d'aide, leurs droits et devoirs civiques en tant que demandeur d'asile et les prochaines étapes de leur procédure d'intégration. En bref, In Europe, permettrait d'éviter l'errance des immigrés, d'établir un accompagnement de meilleure qualité pour les demandeurs d'asile et d'homogénéiser les demandes d'asile sur le territoire européen.


Processus de conception

Après un voyage d'étude en Argentine, en Uruguay et au Chili en 2017, j'ai décidé d'écrire mon mémoire sur la solidarité. Je me suis particulièrement intéressé à l'équilibre entre autonomie et solidarité, à l'échelle des individus, des communautés et des États. À l'échelle des États, la frontière est l'expression de cet équilibre. Plus un pays recherche l'autonomie et l'indépendance, plus ses frontières tendent à devenir des murs et des clôtures. La multiplication des nouveaux murs dans le monde m'a fait penser que le problème n'est pas la « crise des réfugiés » mais la « crise de la solidarité ». J'ai passé quelque temps à l'aéroport Charles de Gaulle à Paris pour témoigner de la situation des réfugiés. Là, j'ai travaillé avec la Croix-Rouge française pour mieux comprendre les procédures d'immigration, ce que fait le gouvernement et comment la Croix-Rouge essaie de guider et d'aider les demandeurs d'asile à travers la complexité des processus d'asile. J'ai pensé qu'il devait y avoir une meilleure solution pour être respectueux à la fois des autorités de contrôle des frontières, des Etats et des demandeurs d'asile. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)


En quoi est-il différent ?

Je crois que mon projet sensibilise à une question d'actualité : l'immigration aux frontières européennes. La crise du coronavirus a renforcé la nécessité d'avoir des conversations sur nos frontières et nos politiques en matière de réfugiés alors que les pays d'Europe augmentent leur hostilité envers les immigrants. Les causes de l'immigration persistent encore dans un contexte de pandémie mondiale. Mon projet propose une approche holistique sur une question complexe impliquant la géopolitique, un sujet, à mon avis, (trop) rarement exploré par les designers. Je crois sincèrement au pouvoir du design pour relever des défis systémiques et complexes. Et je crois que mon projet, en explorant cet espace, prend en compte la complexité des intérêts et des besoins des parties concernées et propose une solution qui convient à la fois aux demandeurs d'asile et aux gouvernements. Je propose un système de conception holistique plutôt qu'une solution unique et locale.


Plans pour l'avenir

L'objectif est tout d'abord de proposer une vision pour un projet européen de gestion de l'immigration. La prochaine étape consisterait à échanger avec les autorités françaises et européennes en charge de l'immigration. Idéalement, une phase de développement serait nécessaire pour concevoir le projet en détail et planifier une stratégie de mise en œuvre, avant de le tester dans un lieu pilote. Il s'agit d'un projet ambitieux qui en est encore au stade de la conception et qui nécessiterait beaucoup plus de recherche et de développement. Pour l'instant, mon principal objectif est de communiquer sur le projet afin d'attirer l'attention.


Récompenses

Diplôme avec félicitations du jury à Strate École de Design en 2019. Sélectionné et exposé au Global Grad Show 2019 à la Dubaï Design Week. Meilleur projet étudiant « Conscious Design Award 2020 » par WantedDesign à New York dans la catégorie « original concept and design ».


Fin du contenu principal. Revenir en haut du contenu principal.